Logo New Orleans 004 segoe-001

Nicolle ROCHELLE

(Chanteuse, danseuse, comédienne)

« Avec 2 « L » comme les anges »

Liens :

Son Site

Nikki & Jules

Vidéos de Nikki & Jules

Nuit du Boogie-Woogie

Le Blues de Billie Holiday

 

 

 

Biographie allégée

(Pierre INGRIN d’après le Bulletin du HCF 614, octobre 2012)

 

Précocité

Née dan le New Jersey à Livingston.

A sept ans, inscription dans une école de comédie musicale.

A neuf ans, retenue pour une série avec Ringo Starr. Puis Cosby Show…

Beaucoup de télévision, théâtre, comédies musicales, cours de chants et de danse.

Vers 12 ans découvre Joséphine Baker. « J’avais la voix un peu soprano comme elle, J’ai adoré ! »

« Je me suis sentie exactement comme cette femme (Joséphine Baker), l’amour pour la France, pour la culture française, j’adore la France, j’ai été élevée comme ça… »

« Ma voix peut imiter » … « J’adore faire Piaf ! »

Rencontre avec Jérôme Savary et tournées internationales.

En 2000 Jérôme Savary lui donne le rôle de Joséphine Baker dans son spectacle musical « A La Recherche de Joséphine ». Ce sera un triomphe International pour cette nouvelle meneuse de revue. La revue sillonnera la France (15 jours à Orléans !) puis l’Europe et ira même jusqu’aux …USA !

La France

Après ce succès au Music Hall, elle reste en France, faisant le bonheur des amateurs de blues et de jazz. En 2014 elle obtient, avec Julien Brunetaud, Le Prix du Jazz Vocal du Hot Club de France pour Le CD NIKKI & JULES.

JULIEN BRUNETAUD nikkijulesp14[1]

 

 

 

 

 

 

 

 

La Chine

Début 2015, Tournée en Chine.

Ecoutez bien : quand elle parle français elle n’a pas d’accent ! Quand elle chante en français, elle a un fort accent anglophone, juste pour nous ensorceler ! Et quand elle chante en anglais elle termine par un mot chinois* ! Vous me suivez ?

*Erreur de ma part ! Nicolle Rochelle m’a expliqué qu’elle termine « Boogie Woogie Country Girl » par un cri de cowboys ! Ce n’est pas du chinois !

20130929184803(10) page 1

 

 

 

 

 

 

Nicolle Rochelle c’est aussi ça (Chef d’œuvre) : Heaven (Duke Ellington)