IRAKLI

Trompette
Chef d’orchestre

 

 

 

 

 

 

Dimanche 24 novembre 2019
 Salle des Fêtes à 17h

 

Vidéos Irakli, Pauline Atlan…ici

 

 

Quand on écoute Irakli, impossible de ne pas entendre Armstrong !

Tout est là, le large vibrato, la mise en place rythmique au fond du temps et le grand frisson qui va avec le poids des notes.

Irakli vient avec son orchestre habituel Les Louis Ambassadorsdes musiciens français, trop bons et trop rares en orléanais. Ils  vont se mettre au service de Pauline Atlan une des plus jolies voix du jazz français.

Les Louis Ambassadors

                                         

IRAKLI DE DAVRICHEWY

« C’est à l’age de 16 ans, à l’écoute de « St James Infirmary » enregistré en 1928 par Louis Armstrong, qu’Irakli (son prénom est devenu son nom de scène), fut attiré par le jazz et n’eut plus qu’un seul souhait :
avoir un cornet pour pouvoir jouer dans le langage du « Maître » qu’il venait de découvrir. Passant du cornet à la trompette, Irakli a suivi pas à pas la carrière de ce « Professeur par disques interposés »… »

Voir la suite de ce texte sur le site tenu par Sylvain Glévarec, le batteur D’Irakli que nous auront le plaisir de voir à Saint-Jean-De-Braye…ici

Jean-Claude Onesta (tb)

Inspiré par Jack Teagarden, Trummy Young.

Alain Marquet (cl)

Inspiré par Johnny Dodds, Sidney Bechet

Jacques Schneck (p)

Déjà venu à nos concerts tant à Saint-Jean-de Braye qu’à Saint Jean-Le-Blanc. Pour du blues 0′ swing il a exploré les répertoires de Sidney Bechet, Nat King Cole

Sylvain Glévarec (dr)

Inspiré par Gene Krupa, Papa Jo Jones, Big Sid Catlett

Nicolas Peslier (g)

C’est le guitariste habituel de Pauline Atlan et il fut le premier guitariste de du blues 0’ swing avec le Quintet de Guy Bonne.

 

                                                    

Pauline Atlan (voc)

Pierre Atlan, le clarinettiste et papa de Pauline, avait mis du jazz-nouvelle-orléans dans le biberon de sa fille. Aujourd’hui Pauline se produit avec les meilleurs musiciens français, souvent des habitués des concerts de du blues O’ swing ! Ainsi Louis Prima for Ever où elle se met dans les pas, les robes et l’humour de Keely Smith, l’épouse et chanteuse de Louis Prima, inoubliables interprètes de Just A Gigolo. Ainsi Le Monde De Fats avec le pianiste Louis Mazetier où elle chante les compositions de Fats Waller qui lui vont si bien. Une grande Dame !

 

      Pierre INGRIN – Responsable artistique

D’après Le site tenu par Sylvain Glévarec, notamment pour les musiciens qui ont inspiré les « ambassadeurs ».