NUANCES

de

BLUES

 

Présentation du quartet

 

 

 

Drew Davies et Julien Brunetaud chantent et jouent le blues à merveille, c’est ce que nous leur avons demandé, des

Nuances de Blues !

 

                       

Drew Davies (Saxophone ténor, voc)

Drew Davies est un gallois qui vit en France et vous pourrez parler français avec lui ! Son premier instrument est la guitare mais aujourd’hui il joue principalement du saxophone ténor. Il chante aussi. Avec Drew Davies nous seront aux sources du Rhythm And Blues et du Rock & Roll. Actuellement il dirige un orchestre hommage à Louis Jordan dont il reprend les vocaux mi parlés, mi chantés et là, mieux vaut être anglophone !
Il accompagne régulièrement le grand pianiste américain Kenny « Blues Boss » Wayne ! Comme ci-dessous dans ce You Don’t Know Me de Ray Charles où le blues influence la balade. Magnifique !

Drew Davies est, avec Sébastien Girardot, le Directeur Artistique du Sancy Snow Jazz, le festival du Mont-Dore.
Entre autres talents, il est un technicien du son capable de sonoriser au mieux les salles les plus rétives !
Drew n’a encore jamais joué pour du blues 0′ swing.

 

*

 

                           

Julien Brunetaud (Piano, voc)

Nous l’avons vu avec NIKKI & JULES et à la NUIT du BOOGIE WOOGIE…une « nuance de blues » comme le dit très justement Laurent Chéron, mais Julien a encore d’autres nuances de blues dans son piano et son chant.
Julien Brunetaud s’inspire d’Otis Spann, d’Harry Connick jr, il a joué en première partie d’un concert de BB King et il a accompagné, le seul et unique, Chuck Berry !

*

                                                            

Jean-Baptiste Gaudray (guitare)

Il était lui aussi avec NIKKI & JULES. Rappelez-vous cette nuance de Blues :
NIKKI & JULES : Mountain Blues

 

*

                                                            

Sébastien Girardot (contrebasse)

Tout le monde a encore en mémoire la formidable NUIT MANOUCHE. Il faut savoir que c’est lui qui nous a conseillé pour les invités du Trio de Tcha Limberger.
On a pu apprécier, tout au long de cette NUIT MANOUCHE, la robustesse et la souplesse de son accompagnement et aussi ses solos inspirés, délicats ou énergiques, malheureusement les contrebassistes n’ont pas assez souvent la bride sur le cou !
Pierre INGRIN – Responsable Artistique